Univers du Nihon-ga de Keigo Kimura : « Terre et Ciel », cerisiers millénaires et Dragons sacrés  - 29/10/06 - Cannes
L’exposition du peintre japonais Keigo Kimura à Cannes exprime une esthétique nouvelle reflétant une spiritualité et une transcendance propres à l’univers et à la peinture traditionnelle japonaise (ou « Nihon-ga »). A travers deux thèmes qui lui sont précieux : les cerisiers en fleurs et les dragons, le peintre a essayé de saisir la quintessence des phénomènes naturels qui sont sans cesse en évolution. Vingt-trois œuvres rayonnantes (tableaux et paravents) de Keigo Kimura sont exposées à l’espace Miramar à Cannes du 8 novembre 2006 au 7 janvier 2007 dans le cadre des 15 ans de jumelage entre les villes de Cannes et de Shizuoka. Des dessins à l’encre de chine et un atelier pour enfants sont également proposés à la médiathèque de l’espace Ranguin de Cannes.

Le thème des cerisiers en fleurs

Les fleurs de cerisier touchent profondément les japonais et sont d’ailleurs un symbole de leur pays. les poètes de l’époque Heian (794-1192) les ont chantées dans leurs waka et depuis, les japonais les représentent dans leurs créations littéraires et artistiques. Inspiré par ces vieux cerisiers qui fleurissent encore fièrement après plus de mille ans, l’artiste japonais Keigo Kimura consacre sa vie à la mise en scène de l’histoire romantique de ces arbres en lesquels il projette ses visions d’avenir.

Au printemps, les cerisiers s’épanouissent successivement du sud au nord du japon, d’abord à Okinawa, puis à Kyûshû et jusqu’à l’île de Hokkaidô. Les japonais, tous les matins, suivent avec bonheur les nouvelles du front de la floraison, comme la météo. Hélas, la floraison ne dure qu’une semaine. ces fleurs fragiles et éphémères symbolisent ainsi la vanité de la vie humaine.

On compte au japon de nombreux cerisiers âgés de plus de mille ans. Parmi les plus célèbres, les arbres taki-zakura (préfecture de Fukushima) et daigo-zakura (préfecture d’Okayama) sont au centre de cette exposition avec leur noble forme acquise à travers d’innombrables années d’intempéries.

Le thème du dragon

Le dragon, animal fabuleux ayant un caractère divin, vit, selon les légendes, sous l’eau avec laquelle il entretient un rapport étroit lui permettant de provoquer la pluie, des nuages ou des éclairs en forme de serpents. Certains jours fastes, il peut même s’élever dans le ciel. Les japonais qualifient les héros prestigieux de dragons montant au ciel. cet animal mythique est souvent représenté au plafond de temples bouddhistes.

La théorie chinoise du yin (ombre) et du yang (soleil) comporte cinq éléments indispensables dans la vie humaine : le bois, le feu, la terre, l’or et l’eau. en fonction de ces cinq éléments, également liés à l’organisation des saisons, des couleurs, des orientations, des planètes ou encore des animaux, le peintre a créé des dragons en cinq couleurs : bleu marine, rouge vermillon, blanc argent, noir d’encre, jaune or. Il va y ajouter un dragon de couleur violette, couleur la plus noble de la tradition japonaise.

Quinze ans de jumelage franco-japonais

Avec quelques jours de retard, cannes fêtera le bunka-no-hi, « jour de la culture » célébré le 3 novembre au japon. Ce jour là la paix, la liberté en même temps que la propagation de la culture sont mis à l’honneur.

Quelle belle symbolique et merveilleuse opportunité pour la ville de cannes de s’y associer non seulement à l’occasion du vernissage de Kimura Keigo Sama, citoyen de Shizuoka, mais également du 15e anniversaire du jumelage Cannes - Shizuoka.

Quinze années au cours desquelles se sont tissés les liens d’une solide amitié au travers de nombreux échanges riches d’enseignements pour les jeunes de nos deux villes, d’exposition des photos de la collection Traverso, exceptionnelle vitrine de l’histoire du festival de cannes, des jumelages de lycées, de clubs services pour n’en citer que quelques uns.

L’artiste Keigo Kimura

Peintre de nihon-ga (peinture traditionnelle japonaise), Keigo Kimura est un artiste très connu au japon où il possède son propre musée, le « kimura shogo, sakura museum » dans la préfecture de shizuoka.

1944 né à Kyoto, aîné de 4 enfants.
1959 commence à suivre des cours de peinture japonaise dans le quartier du temple daïgo-ji. c’est pendant cette période qu’il se décide à devenir peintre.
1960 admis au lycée Hiyoshigaoka à la section de nihon-ga (célèbre école anciennement nommée école municipale des arts et métiers de Kyoto) dont il rêvait et qui a formé de nombreux grands artistes de Nihon-ga.
1963 diplômé de cette école, il se présente au salon des beaux-arts de la ville de Kyoto sous le nom d’artiste de Keigo.
1967 marié à 23 ans avec Kuniko. Naissance de leur fils Keiichi l’année d’après.
1974 prix au 18e salon des beaux-arts de Shell avec « intrigue ».
1975 participe au salon préfectoral du nihon-ga nouveau et à celui du nihon-ga général.
1977 participe au salon des arts contemporains franco-japonais.
1979 présente « ténèbres » au salon du grand prix du musée « Tokyo-central ».
1983 participe au salon du grand prix des beaux arts au musée « Ueno-no-mori ».
exposition personnelle au musée « Tokyo-central » (idem. en 1984,1986, 1988, 1989 et 1992) 1984 exposition « Nihon-ga et son avenir ».
1985 présente « gorge en danse folle » et « gorge glacée » aux 8e et 9e (en 1987) salons du musée Yamatané.
1987 exposition personnelle sur le thème du voyage en région d’omi au musée préfectoral d’art moderne de Shiga.
1992 et années suivantes participe au salon « Ryôyô-no-me » au grand magasin Mitsukoshi (Tokyo).
1993 expositions personnelles au Hakone Ashinoko Narukawa Art Museum et dans plusieurs autres musées.
1994 expositions personnelles au Hikarigaoka Museum of art à Tokyo ainsi qu’au grand magasin Daïmaru, Kyoto.
fin d’études de doctorat à l’université Clayton aux Etats-Unis.
1995 expositions personnelles aux grands magasins Daïmaru (Osaka) et Takashimaya (Tokyo). 1996 « rétrospective Keigo Kimura, preuve d’une vie jaillissante » au musée « Fuji », commémorant ses 30 ans de carrière.
prix des « citoyens » au 3e salon du grand prix Suga-Tatehiko au musée Kurayoshi avec « murmures du vent ».
1997 album de peinture Nihon-ga « sons de cloches et lumière scintillante, voyages lointains », éditions Mainichi-Shinbun-Sha.
expositions personnelles au grand magasin Sitsukoshi, Tokyo, etc.
1998 expositions personnelles au grand magasin Takashimaya, Tokyo, etc.
1999 expositions personnelles (au Hakone ashinoko Narukawa Art Museum, etc.)
réalise une peinture de plafond pour le temple Zôjô-ji.
dirige le décor pour le feuilleton de la NHK « Genroku Ryôran ».
2000 exposition personnelle (Yamato-Kôrinbô, à Kanazawa)
2001 exposition personnelle « univers de Keigo Kimura » (Daïmaru Museum, Osaka) commémorant l’achèvement des fresques du temple Hhôraku-Ji.
album de peinture Nihon-ga « toutes les créations du monde, une vie jaillissante : univers de Keigo Kimura », éditions Tankô-Sha.
présente « passion brûlante » à l’exposition « univers du Nihon-ga -Manyô » (maison de la culture Manyô de la préfecture de Nara).
2003 ouverture du « Keigo Kimura Sakura Museum » à Clematis-no-oka, Nagaizumi-cho, préfecture de Shizuoka.

Qu’est-ce que le nihon-ga ?

nihon-ga vient de « nihon » qui veut dire japon et de « ga », peinture. la peinture de style japonais date de 2000 ans mais c’est à la fin du 19ième siècle que la terminologie la distingue des autres styles de peinture. se différenciant de la peinture à l’encre de chine (sumi-e), le nihon-ga utilise des pigments minéraux naturels et un support en papier fait à la main.

Les œuvres présentées à l’espace Miramar

25 œuvres (tableaux et paravents) :

L’origine de l'eau - songe d'été - 40,0 (h) x 99,0 (l)
Dieu de la cascade - 39,5 (h) x 79,5 (l)
Cascade blanche au printemps - 116,7 (h) x 80,3 (l)
Magnificence - 173,0 (h) x 220,0 (l)
Mouvement naissant d'un monde sauvage - 162,1 (h) x 130,3 (l)
Mont Fuji incandescent - 155,0 (h) x 167,0 (l)
Splendeur d'une ville ancienne - 80,3 (h) x 116,7 (l)
Lune rouge - 162,1 (h) x 130,3 (l)
Splendeur printanière à Chidorigafuchi - 116,7 (h) x 90,9 (l)
Neige fraîche sur la cime solitaire - 90,9 (h) x 116,7 (l)
Dragon blanc - 240,0 (h) x 90,0 (l)
Dragon sacré - 240,0 (h) x 90,0 (l)
Dragon rouge - 41,0 (h) x 31,8 (l)
Dragon aux fleurs de cerisier - 41,0 (h) x 31,8 (l)
Dragon galactique 1 - 41,0 (h) x 27,3 (l)
Dragon galactique 2 - 44,0 (h) x 19,5 (l)
Cerisier millénaire "neige" - 180,0 (h) x 174,0 (87,0 x 2) (l)
Lune pâle - 180,0 (h) x 174,0 (87,0 x 2) (l)
Symphonie aux fleurs de cerisier - 180,0 (h) x 360,0 (90,0 x 4) (l)
Voix divine de la nature - 176,0 (h) x 280,0 (70,0 x 4) (l)
Résonance céleste et onirique - 170,0 (h) x 180,0 (90,0 x 2) (l)
Cerisier millénaire "cascade" - 240,0 (h) x 540,0 (90,0 x 6) (l)
Dragon céleste - 44,0 (h) x 19,5 (l)
Dragon montant au ciel - 45,0 (h) x 27,3 (l)
Dragon à l’encre de chine - 41,0 (h) x 30,8 (l)

L’exposition à la médiathèque Ranguin du 7 au 18 novembre 2006

10 dessins à l’encre de chine

Famille - 52,5 (h) x 61,5 (l)
Retour triomphal - 52,5 (h) x 61,5 (l)
Solitaire - 61,5 (h) x 52,5 (l)
Groupe d'amis - 61,5 (h) x 52,5 (l)
Innocence - 61,5 (h) x 52,5 (l)
Dragon blanc - 61,5 (h) x 52,5 (l)
Le vent - 52,5 (h) x 61,5 (l)
Jeu - 61,5 (h) x 52,5 (l)
Printemps à la campagne - 52,5 (h) x 61,5 (l)
Lien - 52,5 (h) x 61,5 (l)

Un atelier de peinture japonaise pour les enfants animé par Keigo Kimura sera proposé le mercredi 8 novembre 2006 (entrée libre). L’artiste présentera aux enfants la peinture traditionnelle japonaise, les pigments naturels (iwa-enogu), les pinceaux et les papiers du japon. il montrera ensuite comment les utiliser puis laissera les enfants travailler avec ces instruments. Keigo Kimura offrira des puzzles et des cadeaux aux enfants.
Entrée libre – durée 1h15.

Renseignements pratiques sur l’exposition :

Espace Miramar
Du mercredi 8 novembre 2006 au dimanche 7 janvier 2007
Angle bd la croisette et rue pasteur - 06400 Cannes
Entré libre
Renseignements au : 04 97 06 44 90
Ouvert tous les jours de 13h00 à 18h00, sauf le lundi et les jours fériés

Médiathèque de Cannes
Du mercredi 8 au samedi 18 novembre 2006
1, avenue de Noailles – 06400 Cannes Entrée libre
Renseignements au : 04 97 06 44 83
Ouvert tous les jours (sauf dimanche et lundi) de 9h00 à 18h00
Atelier de peinture japonaise pour les enfants le mercredi 8 novembre 2006


Plus d'info : http://www.cannes.fr








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact