Restaurant l’Oasis et le trio Raimbault : 20 ans, ça se fête !  - 10/06/11 - Mandelieu-la Napoule

>  7 juin 2011
>  Paule Elliott

L’Oasis a ré-ouvert depuis 20 ans. Stéphane nous avait prévenus : le 1er juin, 2011, ‘ce sera la fête’.  Chacun le sait ; les paroles du chef doublement étoilé valent délices délectables ! La soirée annoncée a été à la hauteur de nos attentes, avec l’émotion en prime.

 

Témoignages 

Ils étaient onze chefs, venus des environs pour la plupart, ou de plus loin comme Kato Kenichi,  arrivé tout droit d’Osaka au Japon. Certains sont désormais étoilés, d’autres le seront bientôt. Tous souhaitaient  témoigner leur reconnaissance envers Stéphane Raimbault,  un maître rigoureux et juste qui leur a ouvert la voie de la gastronomie.  Témoignages écrits, sous forme de ‘livre d’or’ en guise de carte d’anniversaire ou cuisinés en portions,  chacun a réédité un plat qui l’avait marqué lors de son passage dans les cuisines de  l’Oasis.

 

L’autre présence importante a été celle de Madame Louis Outhier, épouse de celui par qui l’Oasis aux trois étoiles est arrivé, celui qui fit rêver le jeune Stéphane Raimbault au point de se lancer le défi et reprendre les rênes de ce lieu mythique.  Le morceau était de choix ; c’était le 1er juin 1991. Contre vents et marées, mais avec passion et rigueur, Stéphane a parfaitement navigué : son talent reconnu par deux étoiles au Michelin en 1992, l’acquisition de la propriété avec ses deux frères en1999 et l’affiliation à la prestigieuse chaîne des ‘Relais & Châteaux’ en 2000,  illustrent un parcours sans faute, certes pas toujours évident en ces temps agités. Mais le trio Stéphane et Antoine à la cuisine et François à la pâtisserie tient le cap de manière créative, prudente et sûre.

 

De la légendaire cuisine de Louis Outhier, Stéphane perpétue l’incomparable recette du ‘Loup en Croûte Dorée’ qui a ébloui l’assemblée à son arrivée sur la table ou la sublime ‘Truffe Surprise’, qui, dès la première bouchée, de plaisir fait fondre les mots sous les papilles…ajoutez à ces délices les saveurs méditerranéennes métissées d’Orient que l’on retrouve dans la cuisine de Stéphane ; le ‘Ceviche d’huître spéciale ‘Papin’, ‘l’Œuf bio mi-coque, mi-brouillé au Caviar primeur’, le ‘Cappuccino de noix de Saint-Jacques vernis et Couteaux à la citronnelle’…et comme il n’y a pas d’anniversaire sans gâteau, signé François, un somptueux pavé siglé aux couleurs de la maison  escorté d’une ‘caravane’ de mignardises, a comblé de douceurs l’assemblée.

Parmi les invités, amis et journalistes de la presse, certains officiels et personnalités ont honoré la soirée de leur présence ;

Henri Leroy, Maire de Mandelieu et  conseiller général, Dominique-Claire Mallemanche, sous-préfète de Grasse, Richard Galy, maire de Mougins, Richard Duvauchelle, ancien directeur du Marriott à Cannes, nouvellement promu à la direction du groupe hôtelier Jesta…
 

A propos
Elève de Fernand Point, triplement étoilé au guide rouge en 1970, Louis Outhier a tenu l’Oasis de 1954 à 1988, date à laquelle, sans successeur, il a fermé l’établissement… repris par les frères Raimbault en 1991, …l’histoire continue de s’écrire tous les jours. Il ne tient qu’à vous de la rejoindre, au gré de vos envies,

A l’Oasis, restaurant doublement étoilé au Michelin

Au Bistrot à l’Etage,  récompensé d’un BIB gourmand

Dans les Ateliers pour des cours de cuisine et pâtisserie

Dans la boutique- pâtisserie, adjacente au restaurant

 

L’Oasis - 6 Rue Jean Honoré Carle - 06210 La Napoule – T +33 (0)4 93 49 95 52

 

Livre d’Or des 20 ans, quelques extraits
>…On ne peut pas imaginer ce que c’était, tous ces gars qui avaient envie de se battre pour L’Oasis.  Je n’avais jamais vécu des services pareils.  On pouvait envoyer du grand classique simultanément avec la cuisine naturellement plus moderne du Chef.  Et ça fonctionnait !

(Christophe Bacquié,  chef - 2 étoiles – 4 Toques – MOF - Hôtel du Castellet, Relais & Châteaux)

>…J’ai passé 10 ans derrière le piano de L’Oasis, au garde-manger et au poisson.  Je peux dire que nous avons eu le luxe de travailler avec les beaux produits, ceux que Monsieur Raimbault prend tous les jours le soin de sélectionner au Marché Forville de Cannes.  Le produit parfait, voilà bien la base et c’est en ça que L’Oasis est un paradis pour cuisiniers. 

(Christophe Ducros, chef - 1 étoile – Le Vieux Castillon, Castillon du Gard, Relais & Châteaux)

 

>…Ce côté humain fait battre  le cœur de l’Oasis, très certainement parce qu’il est tenu par des frères. 
Pierre Basso Moro,  1 étoile - Château de Germigney, Port-Lesney, Grand Chef Relais & Châteaux)

>… La cuisine de Stéphane Raimbault est  très fine, axée sur les beaux produits et  les influences asiatiques.  Aujourd’hui, je pratique ma carte, mais retiens les bases et les tours de main de L’Oasis.  Surtout, j’applique la rigueur du Chef face aux assaisonnements, qui rendent sa cuisine lisible, bien relevée de goûts différents, du sucré au salé, à l’amer et l’acide.
(Mathias Dandine, Chef Propriétaire – Maison Dandine, Bormes les Mimosas)

 

>…Quand je suis entré à L’Oasis, c’était déjà la référence sur la Côte d’Azur.  Je savais que ce serait difficile, car à l’époque Stéphane Raimbault revenait du Japon, avec toute la rigidité que cela implique.  Et cette expérience m’a porté.  C’était une fabuleuse école du métier et de la vie ! »

(Laurent Mouret, chef - 2 Fourchettes et 1 BIB Gourmand , 1 Toque  - Restaurant La Verdoyante, Gassin)

 

>… Et que l’Oasis est un fleuron de la gastronomie française, déjà depuis l’époque de Vérgé, Rostand et toutes ces maisons de Provence qui rivalisaient alors avec Paris.  Plus simplement, pour moi, quand j’avais 20 ans, je dirais que je suis rentré à L’Oasis comme un footballeur rentrerait à l’O.M. !  Chez les meilleurs ! 
(Eric Manent,  1 étoile Château de Divonne, Divonne-Les-Bains Les Grandes Etapes Françaises )

>…C’est la consécration d’un esprit de famille, où on se retrouve après avoir fait chacun son expérience personnelle, pour  fonder une affaire familiale.
(Emmanuel Hébrard, chef - 1 étoile  - 2 Toques – Abbaye de la Bussière, La Bussière sur Ouche - Relais & Châteaux) 

>…Ce qu’il y a de plus beau à L’Oasis, c’est ce Relais & Châteaux tenu par une famille qui se met en quatre pour que l’affaire soit pérenne.  C’est aussi  la philosophie de leur cuisine : la cuisine ce n’est pas un empilage de produits et de goûts ; derrière chaque plat, il y a une histoire, une tradition.   Intransigeant et humain : deux adjectifs pour décrire le Chef. 

(Philippe Combet,  chef - 1 étoile - Château de Mercuès, Mercuès, Relais & Châteaux)


>…J’ai le souvenir de quelqu’un de très humain, qui prenait soin de tout le monde.  C’est aussi quelqu’un qui aime le travail, surtout quand il est bien fait.  Une sévérité humaine qui dirige une grande école.

(Kato Kenichi, chef - Maison Blanche, Osaka)

>...Ce que j'ai appris aux côtés de Stéphane Raimbault, c'est une importante partie de ce que je suis professionnellement aujourd'hui. Ca ne s'explique pas, ça se vit.
(Jilali Berrekama, chef - 2 Fourchettes, 1 Toque - Jilali B., Théoule sur Mer)

>> Les Liens
Stéphane Raimbault, Citoyen d'honneur et Médaille d'Or de la ville de Mandelieu
Stéphane Raimbault, Chef de la Décennie 200-2009

>> Photo : (en ouverture, g-d : 1er rang : Yoshi Miura, Laurent Mouret, Stéphane Raimbault, Mathias Dandine, Philippe Combet, Kato Kenichi ; 2ème rang : Emmanuel Hébrard, Jilali Berrekama, Eric Manent, Christophe Bacquié, Julien Gleize, Christophe Ducros)

 

 

Ecrire à l'auteur

© Photos Paule Elliott – L’Oasis

© Channel Riviera 2011. Droits de reproduction et de diffusion réservés.








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact