Opéra de Nice : Coppélia ou La Fille aux yeux d’émail  - 16/12/11 - Nice

> 16 décembre 2011
> Paule Elliott

 

Que du léger, du beau, du charme, de l’humour et l’amour naïf d’adolescents amoureux. Ce grand ballet classique français se met au diapason des fêtes de fin d’année. Eric Vu-An en docteur Coppelius sera prêt à tout sacrifier pour atteindre son utopie...recréer la vie.

 

Le reste de l’action est un jeu charmant alliant pantomime et danse ; sous des apparences drôles et légères, ces jeux font appel à la difficulté et à la technicité des danseurs, jeunes solistes du Ballet Nice Méditerranée.

 

Le décor et les costumes ont été recréés d’après les toiles et dessins originaux de manière à préserver l’ambiance et la fraîcheur de la création.

 

Les danses de caractère, mazurkas, csardas, etc., confèrent un climat joyeux au premier acte et les variations espagnoles et écossaises nous font voyager au second acte. Le troisième acte est un divertissement original qui célèbre gaiement l’union des deux héros avec tous leurs amis.

Coppélia-Ballets Nice Méditerranée © Photos Dominique Jaussein
Coppélia-Ballets Nice Méditerranée © Photos Dominique Jaussein

Le livret met en scène Swanilda, son fiancé Frantz et le vieux Coppélius, fabricant de poupées automates, dont l'ambition est d'en créer une douée d'une âme. Frantz s'éprend de la dernière création du vieillard, entrevue par la fenêtre : Coppélia qu'il croit vivante. Swanilda, jalouse s'introduit dans son atelier. Frantz y pénètre à son tour, surpris par Coppélius qui tente à l'aide d'un breuvage de sa composition de l'endormir pour lui ravir son âme. C'est alors que Coppélia s'anime, et pour cause : Swanilda a pris la place de la poupée. Elle brise les automates et s'enfuit avec son fiancé qu'elle épousera à la fête du village

« Rendre le langage classique beau, élégant, courtois et musical, c’est le coeur de mon travail sur ce ballet ! Je pars de Saint-Léon et de Delibes, de leur chef-d’oeuvre qui fut conservé à l’Opéra de Paris, notamment par Pierre Lacotte. Il doit être transmis dans son essence en tenant compte de l’évolution de nos corps actuels et de notre goût, mais respecter scrupuleusement l’humanité et la tendresse qu’on y a applaudi depuis sa création en 1870. » Eric Vu-An

 

eee

Coppélia ou La Fille aux yeux d’émail

Musique, Léo Delibes

Chorégraphie, Eric Vu-An d’après Saint-Léon et Aveline

Avec l’Orchestre Philharmonique de Nice

Direction musicale, Enrique Carréon Robledo

Action chorégraphique en 2 actes et 3 tableaux

Argument de Charles Nuitter et Arthur Saint-Léon d’après un conte

 

Représentations en décembre

Samedi 24 à 15h

Mardi 27 à 20h

Mercredi 28 à 15h

Jeudi 29 à 20h

Vendredi 30 à 20h

Samedi 31 à 18h

 

Tarifs € 5 - € 40

 

Opéra Nice Côte d’Azur

4-6, rue Saint-François de Paule

F – 06300 Nice

Renseignements /Réservations

T +33 4 92 17 40 79

 

© Photos Dominique Jaussein

© Channel Riviera. Droits de reproduction et de diffusion réservés.








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact