L’Orchestre Philharmonique de Saint Petersburg à Monaco (vidéo)  - 12/09/12 - Monaco

>10 septembre 2012

>Paule Elliott

 

 

Plus qu’un succès, ce fut un triomphe. L’Orchestre Philharmonique de Saint Petersburg a donné à « guichets fermés » deux concerts,  les 1er et 2 septembre derniers, à l’Auditorium Rainier III à Monaco avec l’excellent chef Yuri Temirkanov à la baguette.

 

Mains d’acier, doigts de velours, le pianiste russe Denis Matsuev a pu donner libre cours à sa virtuosité et à sa fougue dans son interprétation du ‘Concerto n°1 pour piano et orchestre’ de Tchaïkovski. Il a littéralement  sublimé l’âme russe et enflammé l’auditoire de l’Auditorium Rainier III lors du premier concert du 1er septembre 2012. Rappelé par deux fois, il a donné sa transcription très personnelle du "Largo al factotum..." du Barbier de Séville de Rossini, puis un morceau d'inspiration jazz aux accents « impressionnistes »: ces œuvres  ont permis au public de découvrir l’ampleur du registre et l’indéniable talent du pianiste russe.

 

En seconde partie,  l’interprétation exceptionnelle de gaîté talentueuse de la célèbre Suite du ballet « Petrouchka », de Stravinsky, qui figurait au répertoire des grands Ballets Russes de Serge Diaghilev, n’a pas été sans rappeler l’attachement du maître à la Principauté de Monaco.

Le chef et son orchestre ont été rappelés à leur tour par deux fois et longuement ovationnés.

A la fin du concert flottait dans la Salle une atmosphère étonnante d’indicible bonheur qui fut partagée par tous.

 

Le deuxième concert a pris d’abord des accents plus solennels et spirituels avec l’œuvre de  Rimski-Korsakov: l’ouverture de la “Grande Pâque russe ». Ce fut ensuite l’occasion pour le public monégasque de découvrir un jeune violoncelliste hors du commun, Dimitri Maslennikov. Ce dernier a offert une interprétation des « Variations sur un thème rococo », de Tchaïkovski, jouées avec une sonorité parfaite et une sensibilité rare.

Avec la 'Symphonie n°5', de Tchaïkovski, l’orchestre et son chef ont donné une interprétation multicolore et débordante de sentiments, aux sonorités idéalement et grandiosement « tchaikovskiennes ».

 

Triomphe également pour le mécène, Andreï Cheglakov et sa fondation, « AVC Charity Foundation » qui a  permis la réalisation de ces concerts. Saluons l’excellente organisation de l’Association « Les Amis de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo » présidée avec enthousiasme par Madame Smadar Eisenberg. Il ne faut pas oublier, la représentation de cet orchestre par Old and New Monte-Carlo / Valentin Proczynski, qui depuis 32 ans présente des concerts avec les plus grands artistes dans le monde entier.

 

 

>Les Amis de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo

 

A propos

>La Fondation AVC Charity
A l’initiative d’Andreï Cheglakov, scientifique russe, entrepreneur et collectionneur d’art  la Fondation soutient et réalise des programmes relevant du domaine de la culture. Elle a pour objectif de favoriser l’émulation artistique et culturelle en aidant spécifiquement de jeunes talents tout en se chargeant de la diffusion des créations tant en Russie qu’à l’étranger.

Depuis 2010, la Fondation AVC Charity co-organise et agit comme principal mécène du Annecy Classic festival (Haute-Savoie, France). Depuis 2012, en collaboration avec l'Orchestre Symphonique de Lucerne, elle sponsorise et co-organise un tout nouveau festival de la musique classique russe à Lucerne (Suisse).
La Fondation joue également un rôle important dans l'organisation des concerts de plusieurs grands musiciens russes et internationaux en Principauté de Monaco.

 

>Denis Matsuev

Peu connu en France, lauréat du concours Tchaïkovski de Moscou en 1998, ce virtuose joue avec les meilleurs orchestres du monde.  Né en Sibérie (1975) dans une famille de musiciens, il se produit en public dès l'âge de neuf ans en interprétant un concerto de Haydn. Après avoir remporté en 1993 le Concours de Piano de Johannesburg, il entre au Conservatoire de Moscou pour étudier sous la supervision du grand pédagogue Nasedkin. A la fin de ce cursus, il est successivement lauréat des Concours Long et Tchaïkovski.


>Yuri Temirkanov

A la tête de l’Orchestre Philharmonique de Saint Petersburg depuis 1988, il entre dans la légende après sa victoire au Concours National de Direction à Moscou, devenant en 1967 à la fois directeur et chef du Kirov (Mariinski) ainsi qu'assistant chef d’Evgeny Mravinsky au Philharmonique de Saint Petersbourg, orchestre dont il célèbre en 2002 le 200e anniversaire au cours d’un mémorable concert de gala à Covent Garden avec Evgeny Kissin et Dmitri Hvorostovsky .

Un parcours sans faute pour ce chef russe, né dans le Caucase en 1938, qui fit toutes ses études au conservatoire de Saint Petersburg.

 

>L’Orchestre Philharmonique de Saint Petersburg est « historique ».

Cet orchestre, qui est considéré comme le meilleur de Russie, a été fondé par le tsar Alexandre III en 1882. Il a joué au couronnement de Nicolas II. Tchaïkovski l'a lui-même dirigé, ainsi que Richard Strauss, de même que Koussevitsky ou Stokowski.

 

En ouverture,  de gauche à droite

Andrei Cheklagov- mécène de concerts, Smadar Eisenberg- Présidente Amis Orchestre Philharmonique de MC et Denis Matsuev

 

© Photos Les Amis de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo

© Channel Riviera 2012. Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact