Théâtre Princesse Grace : programme 2012-2013  - 21/09/12 - Monaco

>20 septembre 2012
>Manal

 

Théâtre Princesse Grace : programme 2012-2013

 

 

Un public d’amateurs et d’abonnés, ainsi que la presse, étaient venus nombreux ce jeudi 13 septembre 2012 pour assister dans la grande salle du Théâtre Princesse Grace à la présentation de la programmation pour la saison 2012-2013.

 

La séance était présidée par M. Paul Masseron, Conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur, entouré de M. Jean-Charles Curau, Directeur des Affaires culturelles, et de Madame Françoise Gamerdinger, Directeur-Adjoint des Affaires culturelles.

 

En guise ‘d’amuse-bouche théâtral’, selon la formule de Madame Gamerdinger, trois membres des Farfadets, compagnie théâtrale monégasque, ont d’abord  interprété avec talent une amusante saynète extraite de la pièce absurde ‘Théâtre sans animaux’, de Jean-Michel Ribes.

 

M. Masseron, relayé ensuite par M. Curau et Madame Gamerdinger, a fait part d’une volonté politique de réorienter la programmation vers une plus grande diversité de spectacles et d’en revenir aux fondamentaux du théâtre. L’objectif a donc été un recentrage vers des pièces classiques, d’une part, et vers des spectacles de découverte, d’autre part.

 

 Il a aussi été précisé que cette programmation est nécessairement limitée par la disponibilité des spectacles et des acteurs, mais aussi par des contraintes techniques liées à la taille de la scène (pas de ‘grandes machines’, pas de troupes pléthoriques). Mais la continuité de la programmation a pu être assurée grâce aux efforts de M. Philippe Curau, régisseur, et de toute l’équipe du théâtre, qui ont activement assisté Madame Gamerdinger dans ses contacts.

 

Le programme commencera début octobre par deux représentations de ‘Que ma joie demeure’’, de et avec Alexandre Astier. Nimbé de sa renommée acquise grâce à la série télévisée ‘Kamelott, l’auteur, violoncelliste accompli, explique Bach et sa musique.

 

Fin octobre suivra ‘L’intrus’, d’Antoine Rault, qui, sur le thème de Faust, donne une comédie existentielle sur l’homme moderne. Les principaux interprètes seront Claude Rich et Nicolas Vaude.

 

Le 8 novembre, ‘Peggy Guggenheim, femme face à son miroir’, de Lanie Roberttson, sera pour Stéphanie Bataille l’occasion d’un one-woman show sur la vie et les amours de la grande mécène.

 

Le 15 novembre, Robert Benoît présentera son adaptation d’un roman de Georges Simenon, ‘Lettre à ma mère’, évoquant la relation compliquée entre l’auteur et sa mère.

 

Le 22 novembre, spectacle classique : ‘Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée’, d’Alfred de Musset, avec Isabelle Andréani et Xavier Lemaire.

 

Le 14 décembre, ’84 Charing Cross Road’, de Helen Hanff, retrace la correspondance entre une lectrice américaine et un libraire londonien et l’évolution de leur amitié épistolaire.

 

Fin décembre, autre pièce classique : ‘Les jeux de l’amour et du hasard’, de Marivaux, dans une mise en scène originale de Xavier Lemaître.

 

En 2013, fin janvier, la troupe de la Comédie Française sera en Principauté pour interpréter ‘La maladie de la Famille M’, de l’auteur italien Fausto Paravidino, une chronique douce-amère de l’Italie actuelle en même temps qu’une réflexion sur la vieillesse.

 

Le 14 mars, version classique des ‘Liaisons dangereuses, d’après Choderlos de Laclos, dans une mise en scène de John Malkovich.

 

Les 21 et 22 mars, intéressant spectacle original du Théâtre de la Liberté de Toulon : ‘Gould & Menuhin’, avec Charles Berling et Ami Hammer revivant la relation entre les deux musiciens.

 

Le 28 mars, variation sur un thème classique : ‘Il faut…Je ne veux pas’, combine les intrigues de ‘Il fauit qu’une porte soit ouverte ou fermée’, de Musset, et ‘Je ne veux pas me marier’, de Jean-Marie Besset.

 

Les 4 et 5 avril, autre pièce innovante : ‘L’affaire Dussaert’, de et avec Jacques Mougenot, est une surprenante conférence-spectacle.

 

Enfin, les 25 et 26 avril, Francis Huster interprétera seul tous les personnages de ‘Bronx’, de Chazz Palminteri, dont l‘action se situe dans un quartier maffieux de New York.

 

Il convient enfin de signaler que, si les spectacles en matinée ont été supprimés  à une exception près et à titre d’essai, une nouvelle tarification plus accessible a été élaborée.

 

En ouverture,

de gauche à droite : Jean-Charles Curau, Directeur des Affaires Culturelles, Paul Masseron,

Conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur et Françoise Gamerdinger, Directeur-Adjoint des Affaires Culturelles

 

Théâtre Princesse Grace

12, avenue d’Ostende

MC 98000 Monaco

 

 

© Photo Charly Gallo, Centre de Presse

© Channel Riviera 2012. Droits de diffusion et de reproduction réservés 








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact