Mozart pour petits et grands, Die Zauberflöte à l’Opéra de Nice  - 07/02/13 - Nice

>7 février 2013
>Paule Elliott

 

Mozart pour petits et grands,  Die Zauberflöte à l’Opéra de Nice  

 

L’Opéra de Nice joue « Die Zauberflöte » à guichets fermés. Nul ne peut s’en étonner car le dernier opéra de Mozart (1791) est devenu l’une des œuvres majeures du répertoire lyrique.  Un conte de fées pour les petits, un parcours initiatique pour les grands ; entre symbolisme, magie et onirisme, ce spectacle est une parenthèse dans l’espace temps où le mystère enchanteur demeure.

 

Cinq représentations seront données à l’Opéra de Nice, du 10 au 16 février 2012.

 

DIE ZAUBERFLÖTE

Opéra en deux actes de Wolfgang Amadeus Mozart

Livret d’Emanuel Schikaneder

Créé à Vienne le 30 septembre 1791

 

Tous les ingrédients du conte de fée sont présents : un monstre, un jeune prince qui part à la recherche d’une jeune fille enlevée à sa mère, un méchant qui cherche à séduire la jeune fille très pure, un homme-oiseau qui épouse une femme-oiseau, une méchante reine (un peu sorcière), un sage que l’on croit méchant et qui se révèle être très bon, des épreuves à passer pour accéder au bonheur, des instruments magiques

 

Pour les grands… Dimanche 10, mardi 12 Février, jeudi 14, samedi 16

 

L’Orchestre Philharmonique de Nice sera dirigé par le chef autrichien Léopold Hager, l’un des grands spécialistes du répertoire mozartien, tandis que la mise en scène et les décors sont signés par la française Marianne Clément.

 

Pour les petits… le mercredi 13 février à 15h à l’Opéra de Nice (tarif €5)

« La Petite Flute Enchantée » en version pédagogique et ludique sera dédiée au jeune public.

Direction musicale, Frédéric Deloche

Adaptation et mise en scène, Yves Coudray

 

Frédéric Deloche

« …le spectacle achevé mon enthousiasme explosa: JOIE! Je sortis de la salle transfiguré. Mozart était devenu un de mes meilleurs amis, de ceux sur qui l'on peut compter chaque jour, à chaque instant, triste ou joyeux. Il ne me quitte plus depuis lors. »

Ainsi en parle encore aujourd’hui avec émotion Frédéric Deloche, le chef d’orchestre niçois, qui dirigera le philharmonique de Nice en espérant que son jeune auditoire connaîtra ce petit « frisson de plaisir » ressenti lors de.sa découverte.

 

Niçois d’origine, après des études de piano et composition, Frédéric Deloche obtient le diplôme de direction d’orchestre au Conservatoire d’Antibes ; il se perfectionnera en Autriche Wiener Meisterkurse à Vienne et en Grande Bretagne Canford Summer School of Music en 1997 et 1998. Il sera plusieurs fois Lauréat ; au Wiener Musikseminar à Vienne en juillet 1998 puis Lauréat du Concours de direction d’orchestre organisé par la ville d’Antibes. Il dirigera l’Orchestre Cannes Provence Côte d’Azur en octobre 1999.

Nommé en 2000 « Maestro Sostituto » e « Direttore Musicale di Palcoscenico » au Teatro Vittorio Emanuele de Messine (Italie) il collabore jusqu’en juin 2007 à toutes les saisons lyriques auprès de chefs et metteurs en scène renommés, Maurizio Arena, Marco Balderi …Daniele Abado, Giorgio Barberio Corsetti …... A Messine il dirige, entre autres, une nouvelle production de Cosi’ Fan Tutte et de nombreux concerts symphoniques…

2004 – 2007 il sera l’assistant musical et artistique de M° Maurizio Arena  du Teatro Vittorio Emanuele de Messine puis dirigera en décembre 2006, à l’Opéra de Messine, un concert symphonique dédié à la musique française du XXème siècle.

Il reviendra périodiquement dans son fief d’origine en tant qu’invité à l’Opéra de Nice en qualité d’assistant de Marco Guidarini ; Directeur Musical, à plusieurs reprises pour l’Orchestre Philharmonique de Nice.

En juin 2008 il est invité au Festival de Musique Sacrée de Nice où il assure la direction musicale d’un concert Gounod/Franck et, en juillet de la même année, il dirige la formation de chambre de l’Orchestre Philharmonique de Nice à l’occasion de huit concerts.

Le Festival Lyriquement Vôtre de Vonnas (Ain) l’accueille en 2008 pour La Belle Hélène, Le Nozze di Figaro en 2009 et Die Zauberflöte en 2010.

En 2008 et 2009 il a collaboré, en qualité de chef-assistant, avec l’Opéra de Monte Carlo.

 

Yves Coudray

Du conte au rêve, il n’y a qu’un pas.

 « La Flûte Enchantée nous oblige à garder notre âme d’enfant. Le monde de l’enfance, toujours prêt à s’émerveiller, à s’émouvoir et à découvrir, est si proche de Mozart.

C’est sous ce double aspect que j’envisage ce travail : le rêve - où la réalité se transforme, se mélange, se dilue – et le conte qui fait que tout est possible.

 

Choisi par Yves Allégret pour incarner le rôle principale du feuilleton télévisé « Graine d’Ortie », Yves Coudray débute sa carrière à l’âge de 7 ans et continuera pendant 10 ans dans cette voie, jouant aux côtés de grands acteurs tant à la  télévision qu’au cinéma ou au théâtre dans un répertoire vaste ; Aristophane à Brecht, Pirandello, Roussin ou Feydeau.

A 18 ans il entame une carrière de chanteur aussi riche que diverse ; Offenbach ; Orphée aux Enfers ; Mozart, Rossini, Massenet ; la création contemporaine (Claude Prey,  Graciane Finzi…) et la musique musique ancienne font également partie de son répertoire (Charpentier avec les Arts Florissants, Bach ou plus récemment Delalande et Lully avec Le Bourgeois Gentilhomme enregistré à Versailles pour les disques Accord-Universal avec la Symphonie du Marais). Il se produit également en récital et en concert (Davidde Penitente de Mozart, Renard de Stravinsky avec les ensembles Muzicatreize et Erwartung, Les Illuminations et la Serenade de Britten, avec l’orchestre PACA sous la direction de Michel Béroff). Sous l'égide de Jacqueline Robin, il forme, depuis 1995, un duo avec la pianiste Diane Lemoine.

 

Engagé par les Opéras de Marseille, Bordeaux, Rouen, Nancy, Metz, Toulouse, Lausanne, il participe également à de nombreux festivals : Aix-en-Provence, Utrecht, Festival Massenet de Saint Étienne...

 

Parallèlement à sa carrière d’interprète, Yves Coudray aborde la mise en scène ; Liceu de Barcelone pour diriger Steven Cole dans son récital Animals Big and Small et à San Francisco, New York et Boston pour la création mondiale de Lamentations and Praises, drame liturgique de sir John Taverner avec l’ensemble Chanticleer et la Handel & Haydn Society of Boston.

Il conçoit également des spectacles musicaux, rare, pour Edwige Bourdy, créé au festival d’Avignon puis au théâtre du Ranelagh, mise en scène par Caroline Loeb,…

Récemment, Yves Coudray a réalisé une mise en scène d’Orphée aux enfers, la reprise, en co-réalisation avec Renée Auphan, de Manon de Massenet à Nantes et Angers, une nouvelle production de Manon Lescaut de Puccini et la mise en espace d'Attila de Verdi à l’Opéra de Marseille.

Cet été, il met en scène Bagatelle au Festival Offenbach d'Etretat, dont il est le directeur artistique, et sera cette saison à Marseille pour Un Soir de Réveillon de Raoul Moretti et à Nice, après ses mises en espace de Fidelio et de la Damnation de Faust les saisons passées, pour La Petite Flûte Enchantée


Printemps des Arts-Opéra de Nice-puce

Opéra de Nice


© Photos Alain Kaiser – Opéra de Nice

© Channel Riviera 2013. Droits de diffusion et de reproduction réservés








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact