Un projet de "Cité du cinéma" pour Cannes  - 10/02/13 - Cannes

>10 février 2013

>Frédéric Jaubert

 

Un projet de "Cité du Cinéma" pour Cannes

 

En lançant dans la presse européenne un appel public aux investisseurs, la ville de Cannes a initié tout dernièrement un projet de "Cité du Cinéma" d'envergure internationale.

 

Situé en front de mer dans la partie ouest de Cannes, sur un vaste terrain d'une surface totale de 24.000 m2 , le site serait « d’exception », selon "l'appel à projets" à consulter sur internet.

« Dans cet écrin de rêve devra s'élever un ensemble d'équipements d'envergure, à forte valeur architecturale sur la thématique du cinéma", vante le descriptif. Et d'ajouter: "cet ensemble original et créatif contribuera à lui seul à la renommée internationale du projet, à l'image de l'Opéra de Sydney, du Musée Guggenheim de Bilbao ou encore du Metropolitan Opera de New York".

 

Ce site consacré au cinéma devrait bien sûr "accorder une place prépondérante" à l'histoire du Festival de Cannes, organisée dans la ville depuis 65 ans. La ville suggère des pistes comme des espaces d'expositions, des salles de projections, une librairie, des lieux de convivialité...

La mairie aimerait aussi créer une résidence d'artistes au sein de la villa Rothschild (médiathèque de Cannes située dans un parc faisant face au terrain de la future Cité du cinéma).

Dans le scénario rêvé par la mairie de Cannes, à commencer par son député-maire, homme d’affaire à l’international, publicitaire reconnu mais également cinéphile averti, les bâtiments d'une hauteur maximale de 28 mètres, faisant l’objet d'un concours d'architecture, accueilleraient chaque année 400.000 personnes.

Ce serait surtout pour Bernard Brochand, après deux mandats successifs a la tête de la cité des Festivals, l’occasion d’y laisser une marque indélébile et prestigieuse visible à l’international, un domaine où, dix années durant depuis qu’il a quitté le monde du travail, le député maire de Cannes s’est employé à asseoir la renommée de sa ville.

 

L'opérateur retenu devrait réunir tout le financement et verser un loyer à la ville pour la jouissance du terrain selon les termes d’un bail emphytéotique.

Quant aux ouvrages réalisés, ils seraient remis à la ville au terme du bail, à négocier entre 18 ans et 99 ans.

 

© Photos Paule Elliott

© Channel Riviera 2013. Droits de diffusion et de reproduction réservés








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact