Les vœux de Philippe Tabarot au Palm Beach  - 29/01/14 - Cannes

>29 janvier, 2014

>Frédéric Jaubert

 

Les vœux de Philippe Tabarot au Palm Beach

 

A cinquante cinq jours de l’échéance des prochaines municipales de mars, devant une salle archi comble, le principal opposant au député-maire de Cannes a présenté ses vœux lundi soir « pour dire ce qu’il avait sur le cœur » à ses supporters de « Gagner pour Cannes », concluant son intervention par  un « ces élections nous allons les gagner, je le sens » qui a déclenché un tonnerre d’applaudissements.

 

Ouvrant son discours sur la disparition de Nelson Mandela, saluant son juste combat, Philippe Tabarot a poursuivi son tour d’horizon de 2013 par la bonté et l’humanité du pape François pour s’attarder sur Cannes et le retentissement des braquages en plein festival et dans cette période estivale où « notre cité qui vit du tourisme n’a pas besoin de cette publicité là… »

 

Condamnant les attaques violentes et incessantes dont il a été la cible, lui-même et sa famille, de la part de certains médias, il s’est dit « prêt à durer et à endurer » annonçant qu’il avait décidé de  déposer plainte et ainsi fait mettre en examen trois journalistes de Médiapart.

 

Suivaient un certain nombre de promesses quant à ses choix pour Cannes, pour «  prendre en main son destin » et établir une meilleure cohésion entre Cannes et La Bocca, Philippe Tabarot a même élargi le débat à la Communauté d’Agglomération du Pays de Lérins,  annonçant qu’en cas d’élection, il en prendrait aussitôt la présidence, « en étroite collaboration avec les quatre autres communes », précisant même : « Je connais très bien la député-maire du Cannet , il n’a jamais été question qu’elle soit décideur à Cannes, et poursuivant, « Il n’y aura qu’un seul patron dans cette ville et vous l’avez en face de vous ! »

 

Evoquant le domaine de la sécurité, il promettait « l’arrivée immédiate d’une centaine de policiers municipaux, sans coût supplémentaire pour les cannois, car il réduirait d’autant le train de vie de la mairie et mettrait notamment un terme au matraquage fiscal en réduisant de 10% la taxe d’habitation… »

 

Condamnant vivement la politique des transports de l’équipe en place, citant l’aménagement du BHNS et les travaux du Bd Carnot d’un coût de 100 M€ menés sans aucune concertation, il a annoncé qu’une fois élu, « il supprimerait les deux nouvelles années de travaux à venir sur La Croisette et La Bocca, rétablirait les 700 places de parking ôtés aux cannois en centre ville et offrirait la gratuité des transports aux cannois de plus de 65 ans. »

 

Poursuivant avec la promesse « d’un audit sur les finances, les marchés publics et la gestion pour plus de transparence », il annonçait encore vouloir « organiser un référendum, en septembre 2014, rouvrir le Palais des Festivals et des Congrès sur la ville et être à l’écoute des cannois, rendre la parole aux cannois, et  écrire une nouvelle page de cannes sans esprit de revanche ni de haine. »

 

© Photos Frédéric Jaubert

© Channel Riviera 2014. Droits de diffusion et de reproduction réservés








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact