OPMC : Pinchas Zukerman avec Beethoven et Schumann  - 07/02/14 - Monaco

>7 février 2014

>Manal

 

OPMC : Pinchas Zukerman avec Beethoven et Schumann

 

Dans le cadre de la ‘Grande Saison’ de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, le concert du dimanche 2 février 2014 avait pour vedette le violoniste israélien Pinchas Zukerman. Cet artiste aux nombreuses facettes intervenait comme soliste – et avec quel talent – mais aussi comme comme chef d’orchestre – une autre de ses nombreuses activités musicales.

 

Formé à Tel Aviv, puis à la prestigieuse Juilliard School of Music de New York, M. Zukerman a été très tôt distingué pour son exceptionnel talent et sa technique prodigieuse, qui lui ont valu une carrière de soliste apprécié dans le monde entier. Mais très vite aussi, il s’est orienté avec succès vers la direction d’orchestre : il est depuis 15 ans à la tête du National Arts Center Orchestra d’Ottawa et depuis 5 ans principal chef invité du Royal Philharmonic Orchestra de Londres, tout en dirigeant d’autres formations prestigieuses en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.

 

Son talent s’est également exprimé en musique de chambre : on notera qu’il a créé un Ensemble de Chambre à son nom, qui joue dans les festivals les plus réputés.

 

Enfin, il est également reconnu pour ses talents de pédagogue : à cet égard, on notera qu’il a largement contribué à la création et à l’activité d’écoles de musique, dans lesquelles il a beaucoup innové en matière de téléenseignement.

 

Au programme de dimanche, il a d’abord démontré son incroyable virtuosité de soliste dans le difficile Concerto pour violon en ré majeur, opus 61, de Ludwig van Beethoven. Dirigeant simultanément l’orchestre, il a littéralement survolé la partition avec des passages ébouriffants de légèreté, des trilles éblouissants, une précision implacable dans les moments les plus difficiles. Le public et l’orchestre l’ont longuement applaudi et rappelé, sans cependant obtenir de ‘bis’.

 

Il faut dire qu’il devait encore diriger, en seconde partie de programme, la Symphonie n° 2 en do majeur, opus 61, de Robert Schumann, un grand moment de romantisme. Cette œuvre tour à tour puissante et mélancolique exprime longuement les sentiments du compositeur, fortement influencé par les formes beethovéniennes. La direction sobre et précise de M. Zukerman a produit une interprétation élégante et agréable de ce grand moment musical.

 

>Prochain concert

Dimanche 9 février – Auditorium Rainier III à 18h

Liszt - Monnet - Beethoven


>> Voir le programme de la saison

>>Pinchas Zukerman 

Monaco-un rôle à part-logo

© Photos OPMC - Paul Labelle

© Channel Riviera 2014. Droits de diffusion et de reproduction réservés








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact