Entre peinture sculpture et musique, rencontre avec Frédéric Ballester  - 03/08/15 - Cannes

>3 août, 2015
>Frédéric Jaubert

Entre peinture sculpture et musique, rencontre avec Frédéric Ballester
 
Directeur du Centre d’art de la Malmaison, lieu voué à l’Art sur cette Croisette que le maire, David Lisnard, veut faire inscrire au patrimoine mondial de L’Unesco, avec les Îles de Lérins, Frédéric Ballester est aussi le directeur artistique du Festival « Jazz à Domergue » qui enchante chaque été, début août, la superbe Villa des époux Domergue, nichée dans la Californie, en balcon sur la baie de Cannes.
 
Passé ainsi de la peinture à la musique, et au jazz en particulier, lui qui inclinait volontiers pour l’art du XXème siècle,  si vous lui demandez vers laquelle des deux disciplines, il accorderait sa préférence, s’il avait à le faire, il vous répond dans un sourire : « Le choix, je l’ai déjà fait ! »
 
Ce que peu de gens savent, en effet, sur ce personnage, c’est qu’au-delà de ses voyages professionnels et des festivals qu’il fréquente tout au long de l’année, dans le cadre de ses missions culturelles de découvertes de talents et les faire venir à Cannes, Frédéric Ballester écoute de la musique et du jazz en particulier, lui qui est pourtant marié à une pianiste classique.
Paradoxalement, il confie aussi volontiers que ce qu’il aime par-dessus tout, c’est … le silence et l’isolement si favorable à la méditation, voire la prière, qu’il pratique en voisin sur l’île de Saint Honorat chez les moines cisterciens de Lérins ou jusqu’à l’Abbaye du Thoronet. Alternative à ses échappées belles, il court, de préférence en plein cagnard à l’heure de midi, sur les sentiers de la Californie à la fois pour faire le vide et aussi le plein de nouvelles idées… 
Dans le désordre sympathique de son bureau- capharnaüm situé au dernier étage, sous les toits de La Malmaison, au calme et à l’abri dans son laboratoire,  Frédéric Ballester consacre tous ses samedis à écouter des CD de jazz.
Son seul but, comme pour les collectionneurs ou les artistes plasticiens qu’il fréquente avec passion dans leurs ateliers lors des salons et des vernissages, c’est de trouver des pépites, des perles.
 
Sa fierté quelque part, c’est ainsi d’avoir débusqué la collection inédite de Jean Ferrero, l’ami et le confident de César, grâce à qui il a pu montrer dans la Villa Domergue, cet été, autant de dessins jamais encore exposés du sculpteur marseillais et là encore d’avoir su créer l’événement dans le petit monde de l’art.
Frédéric Ballester est dans la même veine lorsqu’il invite Champian Fulton, cette jeune pianiste prodige à la voix étonnante qui s’est produite dimanche en ouverture du festival 2015 à la Villa Domergue, et qui n’a pratiquement jamais joué en France. Il sait déjà qu’elle reviendra à Cannes tant l’accueil des Cannois dans la Californie a été chaleureux.
Adepte de l’expérimental, Frédéric Ballester cherche chez tous ses artistes qu’il veut faire venir à Cannes le petit plus qui fera la différence… Ainsi ce toucher magique de l’étoile montante Champian Fulton sur son piano jouant dans un sourire avec son batteur et son bassiste… Ainsi le quartet de la chanteuse noire Tricia Evy, née en Guadeloupe qui lundi va faire sonner Domergue de ses rythmes créoles, swinguant avec bonheur de la Biguine à la Bossa nova…
Son rêve, dépasser les standards, mettre des talents en exergue, donner une chance à des musiciens en tournée, et surtout offrir des moments de bonheur tant à La Malmaison qu’à l’Espace Miramar ou à la Villa Domergue…à Cannes, et nulle part ailleurs, pour reprendre une expression de Barnard Brochand qui a su lui confier en 2012 les destinées du projet de La Malmaison, toujours en devenir.
 
Et là, c’est certain, dusse sa modestie en souffrir, Frédéric Ballester a de la ressource…
Sophie Dupont, la directrice artistique de la SEMEC qui coréalise l’événement pour le palais des Festivals et des congrès, avec la direction des Affaires Culturelles de la Ville de Cannes, dit d’ailleurs volontiers que le public vient ici chaque année en totale confiance, toujours (r)assuré d’y trouver un programme de qualité dans un décor de rêve…
 
© Photos Frédéric Jaubert
© Channel Riviera® 2015. Tous droits réservés








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact