Quand l’érudition rencontre la passion : Mahler par Castellini  - 29/02/16 - Monaco

>29 février 2016
>Manal
 
Quand l’érudition rencontre la passion : Mahler par Castellini
 
 
Le festival du ‘Printemps des Arts de Monte-Carlo’ va proposer aux mélomanes, du 19 mars au 10 avril 2016, son éclectique programme annuel de musiques d’Europe et du monde. L’un des axes de cette année portera sur un portrait de Gustav Mahler au travers de son œuvre.
 
En préparation de cette manifestation, l’Association des Amis du Printemps des Arts avait organisé la semaine dernière une conférence réservée à ses adhérents et consacrée au grand musicien viennois.
L’orateur était M. Jean Castellini, président d’honneur et fondateur de l’association, grand mélomane et, par ailleurs, conseiller de gouvernement pour l’économie et les finances de la Principauté.
 
Devant une assistance nombreuse rassemblée dans l’auditorium du Lycée Technique et Hôtelier, M. Castellini a évoqué sa longue dilection pour Mahler : elle remonte au temps des études, quand, dans le cadre d’un cercle musical du Lycée Albert 1er, il organisait déjà des ‘confrontations’ audacieuses entre Mahler et lui-même. Dans un exposé chaleureux qui traduisait son intimité avec l’œuvre du compositeur, il a rappelé les musiciens qui ont influencé cette œuvre, tels que Schubert ou Bruckner ; ceux de ses contemporains qu’il a connus et appréciés, tels que Richard Strauss, Claude Debussy, Léos Janacek ou Jean Sibelius ; ceux que Mahler a lui-même influencés, tels qu’Alban Berg ou Dmitri Chostakovitch.
 
Loin d’une monotone évocation chronologique, il a composé par petites touches un portrait très personnel et impressionniste du composteur, comme cette notion que, dans son œuvre, tout est marche, qu’elle soit funèbre ou militaire, ou valse…
Il a aussi rappelé que Mahler exerçait avant tout son métier de chef d’orchestre, ce qui a incité certains contemporains à qualifier son œuvre de ‘Kapellmeistermusik’ (musique de chef d’orchestre…). Du coup, retenu à Vienne pendant la saison des concerts, il ne pouvait se consacrer à la composition de son abondante œuvre que pendant les vacances d’été, d’où une autre qualification de ‘Sommerkomponist’ (compositeur d’été).
Ses propos étaient émaillés et illustrés de divers morceaux de l’œuvre de Mahler dans des interprétations historiques ou marquantes.
 
Ce brillant et chaleureux exposé a démontré encore combien une érudition naturelle combinée à une dilection réelle peuvent rendre un sujet passionnant et intéressant.
 
Festival Printemps des Arts de Monte-Carlo
 
Les Amis du Printemps des Arts de Monte-Carlo
 
>Sur le même sujet
Printemps des Arts 2016: le programme
 
© Photos Manal
© Channel Riviera® 2016. Tous droits réservés








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact