Concert : Quand l’orchestre Juvenil du Costa Rica s’invite à Cannes…  - 16/02/18 - Cannes

>16 février 2018
>Paule Elliott
 
Quand l’orchestre Juvenil du Costa Rica s’invite à Cannes…

Un magnifique échange entre l’Institut National de la Musique du Costa Rica et le Conservatoire de Cannes s’est déroulé le 4 février dernier en l’église Notre-Dame de Bon Voyage, à Cannes. Salle comble avec un public ébloui par le talent de ces jeunes musiciens.
 
Si les élèves costariciens en fin d’études avaient eu jusqu’alors la possibilité de se produire avec leur orchestre symphonique « Juvenil » en Amérique centrale (Nicaragua, Honduras, Guatemala, Salvador, jamais ils n’avaient eu la possibilité de traverser l’Atlantique pour se produire en Europe ; et c’est en France qu’ils sont venus, précisément à Cannes, invités par le Conservatoire à Rayonnement Départemental.
 
En amont du concert, Gabriella Mora-Fallas, directrice de l’Institut National du Costa Rica, a donné les raisons de cette destination lointaine : « Alain Pavard, directeur du Conservatoire de Cannes, fut l’un de nos premiers professeurs lors de la création de notre école. Il était trompette-solo de l’Orchestre Symphonique National du Costa Rica et à ce titre, il avait le poste de professeur dans notre institution.
C’est au cours de nos correspondances que ce déplacement à Cannes a été conçu et nous l’en remercions beaucoup, de même que l’Association Cannes Appassionata qui nous a reçus, les familles cannoises qui ont hébergé les élèves ce week-end, et les professeurs du conservatoire qui ont donné des master class.
Nous souhaitons maintenant que les élèves cannois nous rendent visite au Costa Rica cette année ou l’année prochaine. Notre voyage en France a été soutenu par le gouvernement du Costa Rica qui participe pleinement à répandre la culture dans notre pays. »

Après ce bel hommage rendu aux initiateurs de cet échange, le concert commença par les prestations individuelles des quatre jeunes costariciens dans des répertoires classique et romantique.
Tout d’abord, le public fut émerveillé par la sonorité épurée et la délicatesse des attaques de Gerson Zuñiga, tromboniste, dans l’Ave Maria de Gounod et la sonate de Marcello. Vint ensuite la harpiste Maria Paula Loria qui démontra sa superbe aisance et ses jeux de couleurs dans les pièces de Bach (pièce en Sol), Godefroi (Etude de concert) et Lara-Allen (Granada). Le troisième soliste fut Lucia Raminez Pantoja, violoniste qui, forte d’une belle maîtrise technique et d’un magnifique phrasé, a donné toute la beauté des œuvres de Bach (partita n°2) et Kreisler (La Gitane). Pour finir, le percussionniste Esteban Sequeira interpréta sur Marimba avec une parfaite précision la pièce 'Katamiya' de Séjourné.
Deux de ces solistes étaient savamment accompagnés au piano par Eugénie Goldobine, professeur du Conservatoire de Cannes. Le bis fut interprété par les quatre solistes avec leur directrice Gabriela Mora-Fallas (au xylophone) sur une pièce costaricienne typique des corridas ; cette dernière précisant que les taureaux n’étaient jamais brutalisés lors des jeux d’arènes dans son pays.
 
La deuxième partie du concert permit d’entendre le jeune orchestre à cordes à vocation régionale placé sous la direction de Marie-Christine Forget. Cet ensemble créé en 2015 à Cannes, qui s’est déjà produit en Russie en 2016, puis en Italie en 2017, sera en Chine en avril 2018.
Il est particulièrement agréable de signaler ces opérations uniques en France menées par l’Association Cannes Appassionata et par la direction du conservatoire cannois en faveur de ces jeunes musiciens talentueux, âgés de 15 à 20 ans, qui se destinent à une carrière artistique.
Leur interprétation du concerto de Vivaldi en si mineur et de l’Élégie de Fauré fut superbe et les solistes Paul Ballesta, Viane Favennec, Marie Nicolaï, Nadine Miccio (violons) et Alex Dominguez (violoncelle) furent acclamés par un public particulièrement enthousiaste.
 
La surprise fut ensuite de voir arriver en scène plus de quarante très jeunes musiciens du cycle 2 du Conservatoire de Cannes, tous instrumentistes à cordes, sous la baguette de Gabriella Mara-Fallas, pour jouer une Pavane du compositeur costaricien Guttierez.  Cette œuvre, d’une intense profondeur et aux harmonies latines, conduite d’une gestuelle élégante, conquit véritablement le public.
 
Pour clore ce concert en apothéose, auquel assistaient plus de deux cents personnes, ce même orchestre dirigé avec fougue, cette fois-ci par Nadine Miccio, entama la brillante musique du film « Pirates des Caraïbes » de Badelt.
 
Il est à souhaiter maintenant que l’Association Cannes Appassionata puisse obtenir les moyens financiers nécessaires qui permettent aux jeunes musiciens cannois et de la région PACA d’honorer l’invitation qui leur a été faite par l’Institut National de la Musique : se rendre au Costa Rica.
 
# Sur le même sujet
Les chroniques musicales et voyageuses du CRD : Moscou, la Russie du 10 au 15 avril
Les chroniques musicales et voyageuses du CRD : l’Italie du 18 au 23 avril
Les voyages internationaux du Conservatoire de Cannes
L’orféo de Monteverdi, l’apothéose pour un public émerveillé
Cathédrale de Grasse : un franc succès des élèves de l’orchestre à cordes à vocation régionale
CRD de Cannes : dix ans d’échanges internationaux, une démarche unique vers l’excellence en France
 
© Photos Alain Baldocchi
© Channel Riviera® 2018. Tous droits réservés








▲ Revenir au début de la page



© All rights reserved Channel Riviera 2009-2013 
 Publicité - Annonceurs  /  Liens  /  Partenaires - accès  /  Conditions Générales  /  A propos  /  Contact